Pleins feux sur la région : Naviguer dans la mort et l'agonie en Saskatchewan  

Webinaires - 21 février 2023

Domicile / Éducation et ressources / Webinaires / Pleins feux sur la région : Naviguer dans la mort et l'agonie en Saskatchewan

Pleins feux sur la région : Naviguer dans la mort et l'agonie en Saskatchewan  

Le 21 février 2023, Mourir dans la Dignité Canada (MDDC) a organisé une rencontre régionale sur la mort et le décès en Saskatchewan. Le Dr Lilian Thorpe et Debra Wiszniak, RSW, se sont joints à nous pour en apprendre davantage sur la façon de naviguer sur le site aide médicale à mourir (AMM) et sur les autres options de fin de vie dans le système de soins de santé de la Saskatchewan. Ce webinaire n'a pas été enregistré, mais nous avons recueilli quelques éléments clés de la présentation.

Principaux enseignements #1 : aide médicale à mourir (AMM) est centré sur le patient et guidé par le patient.

La législation canadienne sur l'aide à mourir a été guidée par des militants des droits de l'homme tels que Sue Rodriguez, Kay Carter, Gloria Taylor, Jean Truchon et Nicole Gladu. Sue Rodriguez vivait avec la SLA lorsqu'elle a contesté la validité de l'interdiction de l'aide à mourir prévue par le Code criminel en vertu de la Charte canadienne des droits et libertés. Bien que son appel ait été rejeté, il a ouvert la voie à Kay Carter et Gloria Taylor qui ont lancé une contestation constitutionnelle qui a finalement abouti au projet de loi C-14, la première loi canadienne sur le site aide médicale à mourir . Quatre ans plus tard, Jean Truchon et Nicole Gladu, deux Canadiens vivant avec un handicap, ont lancé un recours constitutionnel contre l'exigence de mort raisonnablement prévisible et ont ouvert la voie à l'adoption du projet de loi C-7. Le Dr Lilian Thorpe et son collègue, le Dr Rob Weiler, ont élaboré le processus AMM pour la région de l'Autorité sanitaire de Saskatoon après l'adoption du projet de loi C-14 en 2016.

Principale leçon à retenir 2 : la Saskatchewan dispose d'un programme provincial unique ( AMM ) qui gère les demandes de AMM pour les infirmières praticiennes et les médecins de la province.

aide médicale à mourir est géré par les provinces et les territoires, en même temps que d'autres services de soins de santé au Canada. Chaque juridiction a son propre système, mais la Saskatchewan est unique en ce sens qu'elle dispose d'un programme centralisé qui rationalise les demandes de AMM . Chaque demande de aide médicale à mourir en Saskatchewan doit passer par le programme provincial AMM , et toutes les personnes impliquées dans AMM dans la province doivent être approuvées par le programme. Cette surveillance permet d'accroître la sécurité, mais aussi de réduire les obstacles à l'accès. Par exemple, certains prestataires de soins de santé sont des objecteurs de conscience et les patients ont du mal à accéder aux ressources. Dans le cadre du programme provincial AMM , un médecin de famille n'est pas nécessaire, pas plus qu'une recommandation, ce qui rend AMM plus accessible aux personnes qui remplissent les conditions requises.

Principaux enseignements #3 : Le travail social est un élément clé du programme provincial AMM en Saskatchewan.

Debra Wiszniak, RSW, est assistante sociale au sein du programme provincial AMM en Saskatchewan. Avec ses collègues, elle apporte un soutien psychosocial en fin de vie aux personnes et aux familles qui s'engagent dans le processus AMM . Elle est en contact avec les patients et les familles avant, pendant et après la prestation AMM , aidant les gens à communiquer sur la mort et le décès, à mettre de l'ordre dans leurs affaires et à gérer leur chagrin anticipé. Elle offre également un soutien aux personnes en deuil sous la forme de groupes de soutien et de ressources sur le deuil. Pour entrer en contact avec une assistante sociale, les patients et les familles peuvent appeler le programme provincial AMM et demander à parler à une assistante sociale.

Informations sur le contact

Le programme provincial AMM fonctionne du lundi au vendredi, de 8 h à 16 h 30, et est fermé le week-end et les jours fériés. Il est possible de le joindre en composant le 1-833-473-6243.

OU

HealthLine : 8-1-1

Contenu connexe

Webinaires et événements à venir

Engagez-vous sur les questions et donnez-vous les moyens d'agir en participant à l'un de nos prochains événements et webinaires.

Habiliter. Informer. Protéger vos droits.