Obstacles institutionnels à caractère religieux en Colombie-Britannique

La recherche d'un accès à l'AMM est une décision individuelle et un droit constitutionnel qui doit être respecté dans tous les établissements de soins de santé financés par l'État. 

Bâtiment du gouvernement provincial en Colombie-Britannique

aide médicale à mourir (AMM) est légal au Canada depuis 2016. Malgré les changements apportés par le projet de loi C-7 pour garantir l'accès, de nombreuses personnes au Canada se voient refuser l'accès au site AMM en raison de restrictions artificielles mises en place par certains prestataires financés par l'État. En Colombie-Britannique, l'une de ces restrictions prend la forme d'un accord obsolète qui permet aux établissements de soins de santé financés par les contribuables d'être exemptés de fournir certains services. Cet accord, conclu entre le gouvernement provincial et la Denominational Health Association (DHA), connu sous le nom de Master Agreement, permet aux établissements membres de la DHA de percevoir des milliards de dollars de l'argent des contribuables et de refuser d'autoriser les services de soins de santé qu'ils jugent inacceptables. Dans de nombreux établissements de la DHA, il s'agit de services tels que AMM.

Un sondage réalisé en 2023 par Ipsos pour le compte de MDDC montre que 84 % des Britanno-Colombiens soutiennent la décision de la Cour suprême dans l'affaire Carter contre Canada, qui a reconnu le droit des Canadiens à accéder au site AMM, et 75 % pensent que tous les établissements de soins de santé qui reçoivent des fonds publics ont l'obligation de fournir une gamme complète de services de soins de santé légaux.

Boîte à outils de plaidoyer : Obstacles institutionnels à caractère religieux dans les établissements de santé publics de la Colombie-Britannique

Cette boîte à outils a été conçue pour vous fournir les messages et les ressources nécessaires pour communiquer efficacement à votre député, MDDC, la position de tous les prestataires de soins de santé financés par l'État qui doivent être obligés d'autoriser AMM dans leurs établissements, et celle du gouvernement qui doit modifier un accord qui permet actuellement à certains établissements de soins de santé financés par le contribuable de refuser d'autoriser des services auxquels ils s'opposent.

Dites à votre député : tous les établissements de soins de santé de la Colombie-Britannique qui reçoivent des fonds du contribuable doivent autoriser AMM sur place. 

Les établissements de soins de santé financés par le contribuable devraient autoriser l'ensemble des services de soins de santé légaux, y compris AMM, dans leurs établissements.

Bâtiment du gouvernement provincial en Colombie-Britannique

Habiliter. Informer. Protéger vos droits.